Liens

Recherche de documents

Revue internationale

Actualités

Le Secrétaire général de l'INTOSAI, Monsieur Josef Moser, rencontre le Secrétaire général des Nations Unies, Monsieur Ban Ki-moon

L'INTOSAI et les Nations Unies de concert pour plus de transparence et reddition des comptes afin d'assurer le développement durable

Le Secrétaire général des Nations Unies, Monsieur Ban Ki-moon, a accueilli le Secrétaire général de l'INTOSAI, Monsieur Josef Moser, pour une réunion de travail, le 14 octobre 2013. Les deux interlocuteurs se sont mis d'accord pour intensifier la coopération en vue de renforcer la transparence et la reddition des comptes.

En trame de fond de cette réunion étaient les travaux actuels des Nations Unies sur « l'Agenda pour le développement de l'après-2015 », les objectifs qui suivent les objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies, et qui devront être approuvés en 2015 à l'échelle des Nations Unies. L'intérêt central et commun des Nations Unies et de l'INTOSAI est d'assurer le développement durable des finances publiques.

Le Secrétaire général de l'INTOSAI a souligné que la transparence et la reddition des comptes représentaient des conditions impératives pour le développement durable des finances publiques. Les ISC peuvent apporter une contribution essentielle à cet égard puisqu'elles rendent les développements défaillants visibles, elles assurent la reddition des comptes des responsables et apportent des propositions d'amélioration grâce à leurs recommandations. 

La condition à cela est que les principes d'indépendance des Déclarations de Lima et de Mexico soient mises en œuvre à l'échelle nationale, comme l'exige la Résolution A/66/209 de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Le Secrétaire général de l'INTOSAI a souligné qu'il était donc dans l'intérêt tant des Nations Unies que de l'INTOSAI que la mise en œuvre des principes d'indépendance des ISC soit intégrée dans l'Agenda pour le développement de l'après-2015 et a proposé, à cet égard, une intensification de la coopération avec les Nations Unies.

Le Secrétaire général des Nations Unies a remercié le Secrétaire général de l'INTOSAI pour le travail réalisé par l'INTOSAI, travail qu'il soutient pleinement.  Il a souligné qu'une série de mesures ont été prises au sein des Nations Unies qui doivent assurer la transparence et renforcer la reddition des comptes car c'est le seul moyen de garantir une bonne gouvernance.

En ce sens, il a accepté avec la plus grande disponibilité l'offre du Secrétaire général de l'INTOSAI concernant le renforcement de la coopération, en particulier en vue d'assurer le développement durable.

Sur invitation de l'ambassadeur autrichien auprès des Nations Unies et actuel Vice-président de l'ECOSOC, Monsieur Martin Sajdik, le Secrétaire général de l'INTOSAI a également expliqué cette position dans le cadre d'un déjeuner de travail avec d'autres acteurs clés en vue de l'élaboration de « l'Agenda pour le développement de l'après-2015 ». Les participants ont également signalé un large soutien en vue d'inscrire les conditions du travail des ISC dans « l'Agenda pour le développement de l'après-2015 » et ce afin d'augmenter la transparence des activités publiques, renforcer la reddition des comptes et, finalement, assurer le développement durable des finances publiques.

 15 octobre 2013

 

<< plus