Liens

Recherche de documents

Revue internationale

Actualités 2014

Le Secrétaire général de l'INTOSAI exige l'indépendance et le renforcement des capacités pour les Institutions supérieures de contrôle des finances publiques ainsi que l'amélioration du contrôle des finances publiques pour les objectifs de développement durable des Nations Unies

Dans deux présentations de haut niveau tenues par le Secrétaire général de l'INTOSAI, Dr. Josef Moser, dans le cadre du récent Forum politique de haut niveau de l'ECOSOC sur le développement durable ( 7 et 8 juillet ) ainsi que lors du Forum de coopération pour le développement ( 10 et 11 juillet ) au siège des Nations Unies (NU) à New York, celui-ci a exigé une nouvelle fois l'adoption de l'indépendance et du renforcement des capacités pour les Institutions supérieures de contrôles des finances publiques (ISC) ainsi que l'amélioration du contrôle des finances publiques comme éléments essentiels de l'Agenda pour le développement de l'après-2015.

En application des décisions prises lors du XXIe INCOSAI à Pékin, le Secrétaire général de l'INTOSAI s'implique de manière active dans le développement de l'Agenda pour le développement de l'après-2015 et représente les intérêts de l'INTOSAI à l'échelle des NU.

Son appel au sein des NU à exploiter les négociations actuelles pour élaborer les futurs objectifs de développement durable afin de renforcer les ISC et améliorer le contrôle des finances publiques a suscité un grand intérêt. Un grand nombre de délégués a formellement appuyé sa demande d'indépendance et de renforcement des capacités ainsi que son exigence relative à l'amélioration du contrôle des finances publiques.

En particulier le Secrétaire général adjoint des NU, Monsieur Wu Hongbo, ainsi que le président de l'ECOSOC, Monsieur Martin Sajdik, ont souligné dans leurs observations concluantes qu'une amélioration des mécanismes de reddition des comptes était nécessaire ainsi qu'un renforcement des capacités y afférent. Le travail futur en ce qui concerne les objectifs de développement durable des NU se concentrera sur la question quant à savoir quelle évaluation fiable, comparable et indépendante est nécessaire pour mettre en œuvre les objectifs de développement durable.

Les débats et les observations concluantes du Secrétaire général adjoint, Monsieur Wu Hongbo, et du président de l'ECOSOC, Monsieur Martin Sajdik, montrent que la position de l'INTOSAI est intégrée de manière efficace dans le processus d'élaboration des objectifs de développement durable et déterminera la suite de la discussion sur les systèmes de reddition des comptes.

En même temps, un autre objectif a pu être atteint qui est que l'ECOSOC a particulièrement souligné le rôle des ISC et leur renforcement des capacités dans une résolution et a appelé les Etats membres à apporter une attention particulière à la question de l'indépendance des ISC dans l'Agenda pour le développement de l'après-2015.

Une mesure importante supplémentaire visant le renforcement des ISC dans le cadre des objectifs de développement durable des NU a ainsi pu être mise en œuvre.

14 juillet 2014


<< retour