Partage des connaissances

Le troisième objectif stratégique de l’INTOSAI s’appuie sur les caractéristiques essentielles d’ouverture, de partage et de coopération qui symbolisent l’INTOSAI année après année. Il sert de point de convergence des initiatives de partage des connaissances de l’INTOSAI au sujet des efforts des ISC pour soutenir le suivi et la révision des ODD dans le contexte des missions, capacités et priorités de chaque ISC et y contribuer. Sous la direction de la Commission de partage des connaissances (KSC), cet objectif comprend les buts stratégiques qui suivent afin de soutenir un plus grand professionnalisme et une amélioration continue des ISC :

  1. Développer et maintenir une expertise dans les différents domaines du contrôle des finances publiques et contribuer à enrichir le cadre des prises de position professionnelles de l'INTOSAI pour examen par le forum commun.
  2. Favoriser un vaste échange de connaissances et d'expériences parmi les membres de l'INTOSAI.
  3. En collaboration avec la CBC, l'IDI et d'autres organes de l'INTOSAI, faciliter l'amélioration continue des ISC par l'intermédiaire du partage des connaissances relatives aux enseignements transversaux tirés des résultats des révisions par les pairs et du CMP ISC.
  1. Préparation de nouveaux produits et gammes de produits de l'INTOSAI : en collaboration avec d'autres organes de l'INTOSAI, la KSC a des projets de travail et des jalons pour l'élaboration de nouvelles normes et lignes directrices à soumettre à la réflexion du forum commun, ainsi que d'autres produits de l'INTOSAI pendant la période 2017–2022. La KSC collabore étroitement avec d'autres parties prenantes pour élaborer des produits afin de permettre aux initiatives de l'INTOSAI de soutenir la mise en place des ODD le cas échéant et de contribuer au suivi et à la révision de ceux–ci.
  2. Révision des produits des ISSAI : des objectifs annuels en matière d'actualisation et de révision des normes existantes sont fixés pour la période 2017–2022. Ces travaux sont effectués en étroite collaboration avec la PSC et le FIPP.
  3. Portail communautaire KSC-IDI de l'INTOSAI : en étroite collaboration avec l'IDI, une plateforme de partage des connaissances a été créée afin de servir de point de convergence du partage des connaissances. Cette plateforme comprend des communautés de pratique, des blogs, des sondages en ligne, des wikis, des réunions virtuelles et d'autres mécanismes permettant de rassembler rapidement et efficacement des opinions et des expériences, puis de les diffuser.
  4. Projets de recherche : la KSC dirige l'élaboration d'un programme destiné à encourager des projets de recherche internes ( à l'INTOSAI ) et externes en contrôle des finances publiques. La KSC favorise également l'engagement de l'INTOSAI auprès des milieux universitaires sur des questions d'intérêt et de préoccupation mutuels.
  5. Engagement des parties prenantes : la KSC, d’autres commissions des objectifs stratégiques, l'IDI, les organisations régionales de l'INTOSAI, le Comité permanent de surveillance sur les questions émergentes et le Secrétariat général de l'INTOSAI œuvrent de concert afin d'éviter que des activités ne soient menées en double et pour favoriser une synergie accrue.
  6. Faciliter l'amélioration continue : œuvrant avec la CBC, l'IDI et d'autres organes de l'INTOSAI, la KSC réunit et diffuse les enseignements transversaux tirés des résultats individuels des révisions par les pairs et de l'évaluation du CMP ISC.
  7. Coopérer avec la Revue Internationale de la Vérification des Comptes Publics et le Secrétariat général, et tirer parti des efforts de ceux–ci, pour amplifier l'utilisation des médias sociaux, de la vidéo et des outils interactifs afin de garantir une communication « en temps réel » entre l'INTOSAI, ses partenaires et les autres parties intéressées.
  8. Recourir aux groupes de travail, aux Task forces et aux communautés de pratique ouvertes à toutes les ISC intéressées comme moyens pour produire et diffuser des connaissances et des expériences.

La Commission de partage et de gestion des connaissances est l'organe suprême de la KSC. Elle est fondée sur une adhésion ouverte qui constitue un réservoir de ressources pour mener à bien les tâches actuelles et futures entreprises par les Groupes de travail et les Task forces. La Commission se réunira une fois tous les trois ans conjointement avec l'INCOSAI.

La Commission de la KSC est constituée de membres et d'observateurs.